éviter les odeurs de compost

Comment éviter les odeurs de compost ?

Vous êtes intéressé par le compostage mais vous craignez les nuisances olfactives au sein de votre logement ? Levez vos doutes et passez le pas du recyclage de nos déchets organiques ! Découvrez nos astuces pour contenir les odeurs désagréables au sein de votre composteur domestique. 

Les odeurs désagréables sont la marque d’un déséquilibre de votre compost

Aucune émanation déplaisante surgit au sein d’un composteur actif et bien équilibré en azote, en carbone et en humidité. Si des odeurs apparaissent, il existe des actions simples pour rééquilibrer la composition de votre compost en décomposition :

1. Une odeur d’œuf pourri = un compost inactif

C’est en général le signe d’un compost inactif. Votre meilleur allié sera le purin d’orties. Cette matière est produite par la macération de feuilles d’orties dans de l’eau de pluie. Si son odeur propre s’avère repoussante, le purin d’orties aura deux vertus :

    • limiter les odeurs 

    • réactiver la décomposition. Le purin d’orties agit comme un activateur de compost.

Le bicarbonate de soude pourra aussi efficacement rééquilibrer le pH du contenu de votre composteur.

2. Une odeur de soufre ou d’ammoniac = un compost trop humide

C’est la marque d’un composteur qui est trop riche en matière verte humide. C’est le cas par exemple des composteurs de cuisine remplis exclusivement d’épluchures de fruits et de légumes. Ce problème apparaît aussi fréquemment dans les composteurs fortement chargés en tonte de gazon. Pour rééquilibrer votre mélange, il est possible d’enrichir votre compost avec :

    • de la matière brune : feuilles mortes, paille, sciure de bois

    • des coquilles d’œufs bien écrasées en petits morceaux.

Un compost qui sent mauvais… accompagné de moucherons

Dans le cas d’un composteur trop humide, vous risquez de subir la double peine : mauvaises odeurs et nuées de moucherons qui volent autour des déchets organiques. Le meilleur moyen d’arrêter les nuisances : rétablir un bon équilibre du taux l’humidité en tapissant le fond du compost de matières sèches (branchages, sopalin, carton fin) et en enrichissant votre composteur avec des feuilles mortes, du papier journal… 

Découvrez toutes nos solutions pour éviter les moucherons dans le compost ou regardez la vidéo d’un maître composteur qui partage ses astuces contre les mauvaises odeurs :

Les précautions à prendre pour éviter les odeurs dans votre composteur

Mélanger régulièrement votre compost 

Dans tous les cas, l’aération est une bonne pratique. Le mélange du compost assure un contact direct entre les déchets organiques et l’air. Il permet d’augmenter la surface de matière soumise à l’oxydation… et bien sûr d’évacuer les odeurs désagréables.

Dans un jardin ou sur une terrasse, l’idéal consiste à s’équiper :

  • d’un composteur rotatif qui permet de mélanger tout le contenu de votre compost d’un simple tour de manivelle.
  • d’un composteur de jardin en plastique dont vous pourrez retourner le contenu à l’aide d’une fourche et d’un peu d’huile de coude. 

=> Notre sélection des 7 meilleurs composteurs de jardin

Dans une cuisine, équipez votre bac à compost d’un filtre à charbon actif. Ce petit dispositif glissé dans le couvercle absorbe les odeurs. Attention il est à changer tous les 3 mois pour maintenir une absorption efficace des émanations désagréables !


S’en tenir à la liste classique des déchets verts et bruns 

Un composteur est conçu pour accueillir des résidus végétaux et quelques déchets carbonés pour équilibrer le mélange (marc de café, essuie-tout…). Ne vous aventurez pas à ajouter des restes de repas (restes de viande ou de poisson, croûtes de fromage) ou la litière du chat. La décomposition de ces derniers entraînerait une odeur pestilentielle et risque d’attirer les rongeurs.

Découper toujours les nouveaux apports à votre composteur en petits morceaux.

Pour faciliter la décomposition, l’idéal est d’introduire des petits éléments. Vous pouvez par exemple utiliser un broyeur pour composter les branches mortes des arbres de votre jardin. Pour la nourriture, découpez vos verts de poireaux ou la peau des pastèques en quatre. 

Votre composteur sent l’humus. Que faire ?

S’il émane de votre bac à compost une odeur de sous-bois, c’est qu’il est temps de récolter le compost ! Il suffit de mélanger cette matière avec de la terre classique pour en faire un terreau riche en nutriments et très fertile pour vos plantes.